L'écrin à bijoux de la culture et du Luxe

A la découverte de l’Arab Fashion Week

Dubaï a accueilli une nouvelle fois L’Arab Fashion week, qui se tient tous les six mois depuis maintenant 4 ans. Elle promeut des pré-collections et la « Ready Couture » qui vise les standards de la haute couture mais qui est proposée sur le marché avec une possibilité de personnalisation et de livraison rapide.

A seulement 25 ans, Jacob Abrian, le fondateur de l’Arab Fashion Week et président de l’Arab Fashion Council (AFC), a souhaité s’imposer dans le calendrier international des Fashion Weeks. Après avoir étudié l’architecture à Milan, avoir été mannequin et donc assisté aux coulisses des Semaines de la mode, Il a voulu lancer son rendez-vous, persuadé du potentiel du monde arabe.

Pari réussi. Jeunes créateurs et marques établies ensembles : des designers de nationalités différentes sont réunis pour défiler au dernier étage du Meydan Hotel de Dubaï, lieu central de l’événement. Les shows se succèdent dans ce cadre idéal, surplombant la ville et ses indénombrables gratte-ciel.

Même si plus confidentiel, c’est au total, vingt maisons de dix pays arabes qui ont dernièrement participé à l’Arab Fashion Week. Pour Dubaï, l’objectif est clair : rejoindre le clan très fermé des capitales de la mode et développer un nouveau secteur économique au Moyen-Orient. Une histoire d’argent, en somme.

Une centaine d’acheteurs, majoritairement venus du Moyen-Orient, et des centaines d’invités ont répondent présent pour assister aux multiples défilés. Un public très varié, dans lequel cohabite une multitude de styles du plus sophistiqué au plus sportswear, en passant par les tenues arabes traditionnelles portées par les Emiratis et leurs femmes.

L’Arab Fashion Week a aussi pour ambition de mettre sur le devant de la scène une nouvelle génération d’hommes et de femmes ambitieux. Avec leurs créations, certains n’hésitent pas à bousculer les codes vestimentaires de leurs pays ultraconservateurs. Cette année par exemple a mis d’emblée en valeur une mode unisexe minimaliste…

Donner de la crédibilité au monde arabe en matière de mode et faire de l’Arab Fashion Week la cinquième semaine de la mode dans le calendrier est le but ultime de l’évènement. D’ici à 2030, avec l’Arab Fashion Council, il est aussi question de développer le tissu économique mode de ces pays. Le monde arabe est grand et rassemble de nombreux pays. Il est tout à fait possible d’exploiter les spécificités et savoir-faire de chacun. Par exemple, faire des pays nord-africains les référents pour les matières premières et des pays du Golfe les spécialistes du retail.

L’événement, qui se déroule habituellement en mars/octobre, est maintenant programmé pour décembre/mai, un changement stratégique pour attirer une plus large clientèle. Initialement elle se déroulait, en effet, directement après la Paris Fashion Week, ce qui impactait sa visibilité.

Et aux dernières nouvelles il paraitrait que L’AFC prévoit pour les prochaines éditions l’ouverture en juin, d’un showroom parisien pour présenter un échantillon de cette semaine de la mode, afin d’attirer des acheteurs n’ayant pu assister à l’événement.

Pour l’heure, prochain rendez vous en décembre !

The Marquise

Partager cet article

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2017 Marquise & The Moon

Theme by Anders Norén