L'écrin à bijoux de la culture et du Luxe

Bagues de fiançailles : De tout temps, en tous lieux…

En pleine saison des mariages petit focus sur cet objet tant convoité par la gente féminine. Pourquoi ? Simplement parce que ce bijou permet de montrer à son entourage qu’un couple prévoit de se choisir pour la vie ! C’est un symbole qui indique que le mariage est proche, et la confirmation que la réponse à la fameuse question était un beau « oui »

L’idée de donner une bague comme signe d’engagement n’est pas nouvelle.

L’origine de la bague de fiançailles remonterait à l’Egypte ancienne, où elle se portait déjà à l’annulaire gauche. Selon la croyance, ce doigt est parcouru d’une veine qui remonte directement au cœur. Ainsi, en mettant une bague à ce doigt, cela signifie que notre cœur appartient à celui qui nous a offert la bague. A l’époque, ces anneaux étaient fabriqués en acier, métal qui symbolise la force et l’éternité.

Quant à l’époque romaine, l’homme donnait à sa bien-aimée une bague de fiançailles en fer et plus tard en or. Après les Romains, cette tradition n’a pas continué, jusqu’à ce que cette coutume soit reprise à nouveau au XIIème siècle. Tous les mariages avaient lieu dans une église, et les hommes étaient obligés de donner à leurs futures épouses une bague. En outre, la période d’attente entre les fiançailles et le mariage réel provient également de cette période.

Bien qu’offrir des bagues de fiançailles ait été une tradition depuis des siècles, les diamants ne sont venus s’ajouter que très récemment. Les diamants étaient très rares, et étaient destinés seulement aux très riches de l’époque.

Maintenant, faisons un bon en avant. Depuis l’émergence de la classe moyenne moderne du XXème siècle, le solitaire (une bague avec un seul gros diamant, le bijou traditionnel de la demande en mariage) a connu des hauts et des bas.

Tout d’abord, le contexte économique de la première moitié du XXème siècle : les mariés de cette époque ont connu deux guerres mondiales ainsi que la Grande Dépression. Les difficultés économiques étaient nombreuses, et de ce fait, la bague en diamant était souvent considérée comme superflue par la classe moyenne. L’usage voulait donc que le fiancé offre une machine à laver ou une voiture à sa fiancée : en somme, un objet pratique, quoi que peu romantique, pour démarrer la vie à deux.

Toutefois, la Première Guerre Mondiale a incité beaucoup de jeunes couples à s’unir pour la vie, d’autant plus que l’avenir était incertain pour bon nombre entre eux. C’est à ce moment-là que la bague de fiançailles a connu un nouveau gain de popularité, avant de faire l’objet d’un véritable boom après la Seconde Guerre Mondiale et l’essor des mariages pendant les Trente Glorieuses.

Dans les années 1870, les mineurs ont découvert les principaux gisements de diamants en Afrique du Sud. La commercialisation a grande échelle des diamants est donc née ! La vente de bijoux ainsi que de bagues de fiançailles en diamant a explosé. De plus en plus, les femmes ont reçu des demandes en mariage avec des bagues de fiançailles en diamants onéreuses et exquises. Des gros diamants, pour montrer au monde entier à qui elles appartenaient !

La bague de fiançailles en diamant, reste quelque part le symbole du romantisme. Un homme qui se met à genoux et demande à sa bien-aimée de l’épouser, tout en offrant un gros diamant … Ce n’est vraiment pas désagréable.

The Marquise

Partager cet article

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2017 Marquise & The Moon

Theme by Anders Norén