L'écrin à bijoux de la culture et du Luxe

La Gen-Z : Un luxe plus que jamais immatériel !

Après la bien nommée « Why » (génération Y), celle qui accepte mal les hiérarchies et veut toujours connaître le pourquoi du comment. On s’apprête à « adorer » la génération Z, les ados nés dans les années 1990, âgés aujourd’hui de 15 à 25 ans.

Ils seraient pires! Aux Etats-Unis ou en Australie, on ne parle plus que d’elle.  Autocentrée, impatiente, déconcentrée, accro aux réseaux sociaux : Le portrait est un peu effrayant.

En 2016 une étude signée NellyRodi et Google a laissé un doute, en suggérant qu’aucune marque ne faisait aujourd’hui rêver les moins de 25 ans. C’est une génération qui voit le monde en horizontalité, en réseau et en économie collaborative. Mais elle est surtout un nouveau challenge pour les marques de luxe qui sont en train de revoir leur façon de communiquer pour les satisfaire au mieux.

Postulat de départ : Contrairement à la génération Y qui s’est adaptée à la révolution numérique, les Z sont nés dedans. Une génération pour qui l’hyper-connexion est innée et qui a un sentiment de multi-appartenance. Hipsters, intellos, geeks… les jeunes ne se donnent pas une étiquette mais les mixent pour se créer leur propre personnalité. Ils aspirent à l’individualité, aux marques de leur répondre avec de la customisation mais aussi avec des produits durables et artisanaux qui correspondent à leurs valeurs.

En outre, elle privilégie aujourd’hui l’expérience à la possession. Le voyage est devenu le premier luxe d’une génération en quête de découvertes. Les biens matériels sont toujours désirables, mais les jeunes rêvent plus d’une montre, d’un bijou ou d’un objet connecté que du nouveau it-bag.

Pour les Z, le digital n’amène pas au repli sur soi mais à l’ouverture sur le monde…Donc une chose est sûre, les marques de luxe ont tout à gagner à capitaliser sur le web. Longtemps contesté, il s’agit dorénavant d’une opportunité sans pareil pour exposer différemment ses produits, transmettre ses codes et les partager autrement.

Globalement, les valeurs de marque sont importantes pour eux. 50 % affirment être prêts à boycotter une marque s’ils sont en désaccord avec ses pratiques.

Acheter pour accumuler des objets ne les intéresse pas, ils cherchent des produits liés à une expérience. Cependant, un bon point pour le luxe, ils apprécient les articles de qualité.

Mais s’il s’avérait que la Génération Z soit encore plus exigeante ou si elle redéfinissait elle-même les codes du luxe, et même si les nouvelles pratiques de consommation de la Génération Z sont à prendre en compte, rien n’assure qu’elles perdureront.

Plus inclusifs que leurs aînés ils pourraient rapidement entraîner un rapport différent au luxe lorsqu’ils seront en âge de consommer…

…Ou pas ! Car il faudra aussi compter sur la puissante lame de fond que l’on appelle « retour aux traditions ».

The Marquise

Partager cet article

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2017 Marquise & The Moon

Theme by Anders Norén