L'écrin à bijoux de la culture et du Luxe

La stratégie gourmande de Marvel

Le grand écran ne lui suffisait pas, Marvel TV peut aujourd’hui s’enorgueillir de 17 séries en production pour 6 diffuseurs différents. Une véritable invasion.

En 2010, la branche télévision de Marvel Entertainment (qui appartient à Disney) était lancée avec à sa tête, Jeph Loeb. Sa mission : produire des séries s’intégrant dans l’univers cinématographique Marvel, attirer de nouveaux fans, sans perdre les anciens, vers la marque et ses produits dérivés.

En 2013, le premier projet arrive avec Agents of S.H.I.E.L.D., dérivé du film Avengers. Les 6,8 millions de téléspectateurs suffisent pour que ABC commande une saison 2ainsi que la série Agent Carter à diffuser pendant la pause hivernale d’Agents of S.H.I.E.L.D. pour retenir les fans de la première heure et en attirer de nouveaux. Problème immédiat : contrairement aux films, Marvel TV est tributaire du bon vouloir des diffuseurs pour mettre à l’antenne les séries, et ABC ne peut toutes les diffuser.

Jeph Loeb compte également à la télévision la stratégie de Marvel Studios qui à d’abord lancé au cinéma les superhéros un à un avant de les réunir dans Avengers. En 2013, il approche ainsi Netflix pour développer d’autres séries, Daredevil, Jessica Jones, Luke cage, et Iron Fist, et la mini-série The Defenders qui les réunit.

Avec le succès de Daredevil sur Netflix, d’autres diffuseurs et plateformes de VOD découvrent le potentiel des séries Marvel. Les meilleures offres l’emportent. En 2017, Fx, Hulu et Fox ont désormais leurs séries Marvel.

Et chacun son style ! Chaque diffuseur a des demandes spécifiques pour la série en fonction de son audience cible. Chaque étape de la production passe cependant par Marvel, propriétaire et producteur de al série. Jeph Loeb , affirme qu’il n’a jamais laissé une série se développer sans avoir trouvé le bon show-runner. Chacun son style donc : Personnages, histoires, niveau de violence et de sexe. Il n’y a donc pas de cohérence et les crossover ne semblent pas possibles qu’entre les séries d’un même diffuseur, comme chez Netflix.

Mais comme le dit Jeph Loeb « tout est connecté »… Ou presque. Car si les séries Marvel font souvent référence aux films, les films, eux, ignorent superbement tout ce qui se pase sur le petit écran. Par exemple, L’agent Phil Coulson, pourtant bien vivant à la télé dans Agents of S.H.I.E.L.D. est toujours mort au cinéma depuis Avengers…

Cependant la question des crossovers se pose tout de même : comment un épisode de série dont le budget est estimé entre 3 et 3,5 millions de dollars pourrait-il s’offrir robert Downey Jr. ?

Ce que l’on peu conclure c’est que l’engorgement est tel que le groupe devrait s’inquiéter de la possible saturation du public face aux 17 séries Marvel et aux 22 séries DC Comics en développement, production ou diffusion. Selon les cas, et la qualité du résultat, l’avenir des superhéros sera radieux ou ténébreux.

The Marquise

 

Partager cet article

Next Post

Previous Post

1 Comment

  1. CEDRIC octobre 23, 2017

    Tout à fait d’accord!
    Dans la liste exposée ci-dessous, à mon sens seul Daredevil a su vraiment faire la différence…

Leave a Reply

© 2017 Marquise & The Moon

Theme by Anders Norén