L'écrin à bijoux de la culture et du Luxe

L’art de la tromperie, l’heure du contouring

Cette technique de maquillage permet de créer une parfaite illusion en mettant en lumière certaines zones du visage (highlighting) et en ombrant d’autres. Elle peut parfois donner des résultats assez impressionnants en affinant les narines et en sculptant la forme du visage de manière artistique.

Mais si ce terme est désormais un incontournable des adeptes du maquillage, le remodelage des traits ne date pas d’hier. De l’Angleterre élisabéthaine à l’âge d’or hollywoodien,  l’histoire de cette tendance beauté qui a bouleversé les looks à jamais n’a rien à voir avec les inventions de Kim K…

Pour les plus jeunes le contouring a creusé les traits des femmes dans le milieu de la beauté, avec un engouement exponentiel depuis 2012. Date précise à laquelle le terme surgit et le commun des mortels découvre une technique de maquillage étrange, qui consiste à accentuer les lignes du visage, suite à un fameux selfie de Kim Kardashian. Son diptyque avant/après posté sur Instagram cette même année met le feu aux réseaux sociaux, et les beauty addicts réagissent avec engouement à cette peinture du visage.

Mais ! Apprenez que cette technique est apparue pour la première fois dans les années 1500 en Angleterre. À l’époque élisabéthaine, les comédiens utilisaient de la craie et de la suie afin que le public puisse déchiffrer leurs expressions plus facilement sur scène.

Puis, dans le monde du cinéma des années 20 et 30, les actrices ont commencé à introduire dans leur maquillage l’art du contouring. Certaines icônes comme Marlene Dietrich accordaient énormément d’importance à la lumière, et accentuaient leurs traits en fonction de celle-ci.  Audrey Hepburn, Marilyn Monroe, Elizabeth Taylor… les actrices hollywoodiennes ont toutes usé du contouring. À l’époque, les techniques de maquillage restaient secrètes, et il faudra attendre les années 90 pour que cet art du remodelage se démocratise tout en restant principalement réservé aux mannequins et aux célébrités.

Depuis quelques années débarquent alors chez Sephora ou encore Kiko Cosmétiques des kits permettant d’adopter facilement la tendance. Imitée, la méthode est parfois même reproduite à l’excès, donnant lieu à des tendances dérivées comme celle du clown contouring, ou encore un maquillage exagéré des clavicules ou de la nuque. Mais heureusement elle est aussi adaptée de manière plus subtile et naturelle avec le strobing ou le color correcting par exemple.

Alors, si le maquillage est pour certaines un simple rituel beauté quotidien pour se donner bonne mine, pour d’autres, il peut constituer une véritable alternative à la chirurgie faciale et tout cela grâce à une technique quasi artistique.

Une tendance beauté peut faire des miracles et être trompeuse. Mais qu’importe !

The Marquise

Partager cet article

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2017 Marquise & The Moon

Theme by Anders Norén