L'écrin à bijoux de la culture et du Luxe

le Portrait de Vanity Fair

Vanity Fair est le mariage du glamour et de l’investigation. Affaires, récits, pouvoir, culture, témoignages, rencontres, mode, enquêtes…Tous les mois le magazine mise sur de la brillance dehors et dresse le portrait du monde à travers le récit de destins d’exceptions, dedans.

Alors que l’éditeur Condé Nast vient de racheter Vogue quelques années auparavant, il rachète le magazine de mode masculine Dress qu’il transforme en Vanity Fair, magazine mondain. Vanity Fair est lancé en 1913. Après deux premiers rédacteurs en chef remercié la première année, sur l’impulsion de Franck Crowninshield, le magazine prend toute son importance : illustrateurs, écrivains, artistes, photographes de renom se retrouvent au sein de la publication.

Mais Vanity Fair disparaîtra, à la suite de la Grande Dépression, et se verra fusionné avec Vogue en 1936.

Les Français ont fini par le découvrir en 2013 dans les kiosques. Un très gros lancement (15 millions d’euros), qui fut révélateur de la globalisation en cours dans les médias comme ailleurs. Méconnu en France, son éditeur propose tout de même 137 publications dans le monde. Ses magazines attaquent les marchés des pays riches avec méthode : Condé Nast compte vingt éditions de Vogue, 19 du masculin GQ, 17 de Glamour, 8 du magazine de décoration et d’architecture AD, 5 de Vanity Fair…

Vanity Fair offre beaucoup à voir (la photographie est très soignée), beaucoup à lire, les articles sont longs et écrits avec soin, avec style même, le tout dans une mise en page très attrayante.

En outre, en matière de mode, de raffinement, de glamour, le mensuel d’origine américain construit et brise des réputations. Chaque année depuis 1939, il publie le classement des hommes et des femmes les mieux habillés du monde, politiques y compris. Bel exemple en 2007, une nouvelle émeut la Toile et la presse people française : Nicolas Sarkozy, alors président de la république, fait une entrée fracassante au 9ème rang, avant George Clooney ou Brad Pitt. Bien sûr on s’amuse de tels classements qui font passer un bon moment sous le casque du coiffeur ou dans la salle d’attente du dentiste, mais on pourra aussi y voir un symptôme et un indice sur l’influence de la presse (mais ce n’est pas le propos ici).

Quoi qu’on en dise, Vanity Fair est une référence absolue et un passage quasi obligé pour les personnalités qui font l’actualité et animent le monde de la politique, de la mode et de la culture.

Ont été (et sont toujours) réalisés de magnifiques couvertures et certains des plus beaux portraits de personnalités. Parmi les clichés les plus célèbres, la couverture du numéro d’août 1991, intitulée « More Demi Moore », représentant Demi Moore nue et enceinte.

The Marquise

Partager cet article

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2017 Marquise & The Moon

Theme by Anders Norén